ניר קריסטל לראשות העיר

Éducation

Le niveau des écoles et de l’éducation est l’un des principaux critères des familles dans le choix de leur lieu de résidence. Ra’anana se doit donc être le numéro 1 de l’éducation en Israël !
Pour préparer au mieux nos enfants aux défis de demain, nous devons avoir la meilleure des équipes éducatives et pour cela, Ra’ananna doit demeurer une ville attractive pour elles. ,. Une première solution serait de mettre le domaine de l’éducation en priorité numéro 1 et de plus, nous devons nous adapter ainsi que nos méthodes d’apprentissage.
Cela va bien au-delà d’un changement formel et structurel de l’apprentissage dans les écoles. Notre vision, c’est encourager nos enfants à développer leur indépendance et leur créativité en fonction de leur spécificité. Nous encouragerons également l’entrepreneuriat et fournirons des outils pour relever les défis de demain.
Nous souhaitons pour cela les aider à développer une grande variété de compétences requises pour l’avenir.
Notre objectif principal est de permettre à nos enfants d’acquérir les compétences indispensables pour devenir des citoyens exceptionnels au sein de la société israélienne.
Vous trouverez ci-dessous un aperçu de mon plan de travail pour le système éducatif de Ra’anana :

  1. Le système municipal est en cours de modernisation – le Département de l’éducation deviendra « l’Administration de l’éducation ».
    À l’avenir, je veillerai à ce que toutes les questions liées au monde éducatif des enfants de Ra’anana soient gérées sous un même toit, ce qui apportera une réponse holistique et continue en matière d’éducation formelle et informelle.
    • Nous augmenterons les investissements dans le personnel éducatif – nous établirons une équipe dédiée qui fournira des programmes d’enrichissement et de soutien au personnel éducatif municipal. Aussi, je lancerai un programme dédié de gestion du service client pour le système éducatif, par tous les services de la municipalité.
    • Nous créerons une nouvelle division pour l’éducation complémentaire – qui supervisera la gestion des clubs étudiants et des activités de l’après-midi. (ce fonctionnement existait Ra’anana il y a de nombreuses années, tu te souviens ?)
    • Éducation 24 heures pour tous les âges – Le département de la jeunesse, qui relève actuellement du département de la culture, fonctionnera sous l’administration de l’éducation pour assurer la cohérence dans toutes les questions d’éducation.
  2. Nous réduirons le nombre d’enfants dans les classes en augmentant le budget municipal de l’éducation de Ra’anana :
    La moyenne municipale est de 28.2 enfants par classe (28.7 dans l’État – « mamlachti », 28.1 dans les écoles religieuses de l’État – « mamlachti-dati », 24.7 dans les écoles ultra-orthodoxes). Cependant, il y a encore beaucoup trop de classes surchargées (surtout au primaire) par 34 enfants. Je vais m’astreindre à changer cela.
  3. Ra’anana deviendra une zone d’inscription urbaine pour tous les âges (de la maternelle au lycée) – vous, parents, pourrez choisir au sein de quel établissement vos enfants étudieront à Ra’anana.
    Je supprimerai la division régionale d’inscription pour les établissements d’enseignement de la maternelle à la terminale à partir de l’année scolaire 2025, afin que tous les nouveaux parents puissent choisir dans quel établissement d’enseignement ils souhaitent inscrire leurs enfants.
  4. Suppression des collèges à Ra’anana : passage au système d’études en 6 ans : primaire (1ère-6ème), lycée (7ème-12ème).
    Cette transition sera progressivement mise en place, sur une durée de 3 ans. Afin que les objectifs soient atteints dans de bonnes conditions, le corps professoral sera accompagné et soutenu par une équipe pédagogique professionnelle .
  5. Apprentissage en ligne pour tous les élèves de la 7e à la 12e année.
    Parce que notre quotidien (et plus encore celui de nos enfants) repose sur les « smartphones » et l’interactivité. La mise en place de ce dispositif ne se fera pas au détriment de la préservation et de l’amélioration de la lecture et de l’écriture (par exemple : les examens se feront toujours par écrit).
  6. Nous élargirons l’offre de majeures et de cours complémentaires (« Talan ») à partir de la 7e :
    Nous allons innover, nous développer et permettre à nos enfants de choisir parmi un choix diversifié de filières d’études et de cours complémentaires (« Talan »), afin qu’ils puissent développer leurs compétences :
    • Nous ajouterons de nouveaux programmes passionnants , et notamment : le secteur maritime, aérospatial, l’entrepreneuriat, les tendances financières, la programmation et plus encore.
    • Nous mettrons en avant l’enseignement technologique et les métiers techniques.
    • Nous élargirons les tendances qui ont souffert des limitations d’espace dues à la division de la ville en zones (qui, comme mentionné, seront annulées).
    • Langues : Nous ouvrirons un programme d’apprentissage de langues comme le français. La demande de spécialisation en espagnol, italien et arabe sera également examinée.
  7. Une leçon interactive sera mise en œuvre de la 1re à la 12e année.
    Les plans de cours seront élaborés à Ra’anana par l’administration municipale de l’éducation et le personnel enseignant de toutes les écoles de la ville à tous les niveaux, de la 1re à la 12e année.
  8. Cours supplémentaires (semi-privés) – plus de qualité à moindre coût :
    Un système municipal innovant de cours complémentaires sera mis à la disposition des enfants. De cette façon, nous réduirons le fardeau financier des parents qui paient actuellement des centaines, voire des milliers de shekels pour des cours particuliers.
    Les cours auront lieu l’après-midi, en groupes de 5 élèves maximum et seront dispensés par des enseignants souhaitant arrondir leurs fins de mois et par de jeunes étudiants en éducation.
  9. En été, sortez sans soucis :
    Chaque année, avant le 31 mai, nous informerons les parents (écoles maternelles, transitions entre primaire et secondaire) du placement des enfants pour la prochaine année scolaire.
    Le délai pour déposer un recours sera jusqu’au 21.6 afin qu’au 30.6 de chaque année, les placements soient finalisés et que vous puissiez passer des vacancesen toute tranquillité .
  10. Nous examinerons la question de la semaine scolaire raccourcie au primaire :
    Un comité spécifique sera désigné pour examiner la question d’une semaine scolaire raccourcie (dimanche – jeudi) dans les écoles primaires. En collaboration avec des experts pédagogiques de l’État, des représentants du système éducatif municipal et du comité local de parents, nous examinerons la question en profondeur, y compris des alternatives facultatives de renforcement, d’enrichissement et d’apprentissage spécifique le vendredi. Les conclusions de l’équipe d’enquête seront présentées aux résidents de la ville.
  11. Jardins d’enfants :
    • Aruchat 10 – Nourrir les enfants le matin :
    Nous lancerons un programme pilote Aruchat 10 (expérience contrôlée) dans 10 jardins d’enfants désignés pour examiner comment nourrir vos enfants le matin.Nous déterminerons ensuite s’il convient de l’étendre à tous les jardins d’enfants de la ville.
    • Le système de sécurité des jardins d’enfants sera amélioré : avec des moyens technologiques et du personnel supplémentaire sur les sites requis.
    • « Saba Gan » à Ra’anana – nous exploiterons le projet « Saba Gan » géré par des bénévoles – des personnes âgées seront invitées à interagir avec les enfants une fois par semaine dans les jardins d’enfants afin de partager des moments enrichissants avec eux.
    • Lien entre les résidents des maisons de retraite et les personnes âgées de la ville vers les jardins d’enfants – nous organiserons des activités conjointes entre les enfants des jardins d’enfants et les résidents des maisons de retraite et les personnes âgées de la ville. Ces projets intergénérationnels se sont avérés très productifs dans d’autres pays et bénéficient à la fois à nos enfants et à nos ainés.
    • Améliorer l’entretien des jardins d’enfants : je changerai la méthode de gestion des infrastructures et de l’entretien des jardins d’enfants, actuellementgérés par la municipalité, pour le bénéfice de tous nos enfants.
  12. Formation d’enrichissement du personnel enseignant : Nous lancerons le tout premier « Centre de formation du personnel de l’éducation urbaine » :
    • Je veillerai à ce que le personnel enseignant reçoive un enrichissement approfondi dans une variété de domaines de son choix. Partant du concept selon lequel chacun des éducateurs de Ra’anana sait ce qu’il veut renforcer et enrichir et certainement ce qui l’intéresse le plus, ils pourront choisir parmi une grande variété d’ateliers et de cours mis à leur disposition (la plupart en fonction des heures de travail).
    • J’investirai dans une formation innovante pour nos équipes éducatives afin de mettre à niveau et de développer leurs compétences pertinentes à l’ère numérique. Nos enfants vivent dans ce monde auquel nous devons sans cesse nous adapter.. Ce n’est pas toujours facile. Il s’agit d’un processus qui prendra plusieurs années. Cependantles équipes professionnelles seront présentes pour former et soutenir nos enseignants et notre personnel enseignant à être leader sur le plan technologique aux côtés des étudiants.
    Le centre offrira également à notre personnel enseignant une formation d’enrichissement dans des domaines très divers, tels que l’économie familiale, des ateliers dans le domaine de l’humour, de la psychologie des jeunes, du « Master Chef » et bien plus encore.
  13. Renforcer l’équipe d’assistants la vibrante équipe qui s’occupe de nos enfants :
    Nous confions ce que nous avons de plus chers à des enseignants, nos enfants. Leurs accompagnateurs ont à cœur de réaliser leur mission. Cependant, pour les accompagner au mieux dans cette mission, je préconise la mise en place d’une formation professionnelle, d’une rémunération adéquates, d’un traitement approprié de la part de la municipalité et des parents et de conditions de travail adéquates.
    Est-ce que tout cela existe aujourd’hui ? probablement pas.
    Le fait est qu’il y a une énorme pénurie d’assistants dans tout le pays, tout simplement parce qu’ils ne sont plus motivés pour faire ce travail.
    Alors, comment vais-je changer cela ? Je vais revoir et relancer les avantages sociaux afin que les demandes pour ce métier augmentent significativement à Ra’anana. La municipalité fournira :
    • Rémunération adéquate des aidants : une équipe de professionnels réexaminera toute la question de la rémunération des aidants, directe et indirecte.
    Parce que nos assistants méritent mieux pour un travail très exigeant avec une énorme responsabilité envers tous nos enfants.
    • Nous ouvrirons un centre de formation unique pour les assistants à Ra’anana (dans le cadre du nouveau centre de formation des professeurs d’éducation urbaine) : la formation sera adaptée au rôle de l’assistant tel que : assistants pédagogiques – assistants des enseignants de maternelle, ainsi que des assistants scolaires, des assistants médicaux et des assistantsde transport.
    • Formation d’enrichissement pour tous les assistants au sein de la faculté d’éducation. Les assistants bénéficieront d’un enrichissement et d’un développement personnel dans une variété de domaines de leur choix au-delà de leur profession directe, tels que la gestion de l’économie familiale, les applications informatiques et Internet, les ateliers d’humour, le « Master Chef », etc.
  14. Éducation des enfants de la communauté religieuse :
    Un nouveau programme d’éducation urbaine pour les étudiants religieux sera construit en coopération avec les principales institutions de la communauté religieuse et les représentants des comités de parents et en pleine consultation avec le ministère de l’Éducation.
    Le plan budgétaire, les infrastructures nécessaires et la définition des calendriers, seront présentés au public d’ici Eloul prochain (septembre).
    Les trois grands principes du programme éducatif pour les enfants religieux à Ra’anana sont :
    • Comparaison des budgets – nous éliminerons la discrimination budgétaire qui existe actuellement dans la ville entre l’éducation laïque et l’éducation religieuse, basée sur le concept selon lequel tous les enfants de Ra’anana sont égaux.
    • Les enfants de Ra’anana étudient à Ra’anana – en collaboration avec le ministère de l’Éducation, la direction des établissements d’enseignement religieux et les représentants du public religieux, nous formulerons des moyens de renvoyer autant que possible de nos enfants qui étudient en dehors de la ville. notre maison – à Ra’anana.
    • Infrastructures – nous souhaitons également comparer les infrastructures, où l’écart est perceptible et significatif. Nous veillerons à la qualité des bâtiments et des services mis à la disposition des enfants religieux, afin qu’ils aient accès à des centres avancés et innovants comme le mérite chaque jeune de Ra’anana, fille ou garçon.
  15. Expérience et esprit d’entreprise
    Nous élargirons nos collaborations avec des entreprises de haute technologie et commerciales opérant à Ra’anana. Nous mettrons en place des partenariats afin de mieux connaitre les enjeux et défis du monde de l’entreprise et développer les compétences nécessaires pour le marché du travail d’aujourd’hui.,
  16. Éducation spéciale :
    Mon point de vue est que Ra’anana doit occuper la première place en matière d’éducation en Israël. Cela signifie que chaque composante de l’éducation à Ra’anana doit être excellente, et d’autant plus dans le domaine de l’éducation spéciale. Ra’anana doit être une ville inclusive et mêmeune ville qui soit une source d’inspiration et un exemple pour les autres villes.
    • En collaboration avec les villes avoisinantes dans la région de Sharon, nous identifierons les besoins en éducation spécialisée qui ne sont actuellement pas satisfaits dans toute la région du Sharon. En conséquence, nous étudierons l’opportunité de la création d’une institution appropriée dans les zones ici à Ra’anana.
    • Nous élargirons les classes à Ra’anana de manière à ce que davantage d’enfants spéciaux mais performants puissent intégrer des classes régulières en fonction de leurs capacités.
    • Nous examinerons le modèle « scolaire inclusif ».
    • Le nouveau département d’enseignement complémentaire offrira à chaque parent d’un enfant spécial de Ra’anana, la possibilité d’intégrer l’enfant dans des cadres d’éducation informelle pendant les heures de l’après-midi. L’objectif : faire bénéficier chaque enfant issu de l’éducation spécialisée d’un encadrement social et enrichissant élargi, bénéfique à son développement.

Pour plus d'informations sur votre bureau de vote et comment voter (y compris les soldats), cliquez ici

Dites  « où dois-je voter » ? « Pourquoi n’ai-je pas reçu de note » ? « Comment mon fils/ma fille vote-t-il au sein de Tsahal » ?

Voici toutes les informations nécessaires pour le jour d’election à Ra’anana !

Il existe deux options pour localiser le lieu de vote :
  1. Voici un lien du Ministère de l’Intérieur – entrez le lien et indiquez à l’endroit approprié votre numéro d’identification ainsi que la date d’émission. Le système vous rendra le lieu de vote. https://www.gov.il/apps/moin/bocharim/
  1. Mon équipe du siège se fera également un plaisir de vous répondre personnellement sur votre lieu de vote : 054-4884-8840 envoyez-nous un WhatsApp avec votre nom et votre numéro d’identification et nous vous répondrons.

Question : Pourquoi n’ai-je pas reçu la note par la poste ?

Réponse : La plupart d’entre nous ne les avons pas reçus. Ce sont des notes envoyées par le Ministère de l’Intérieur, mais elles sont destinées uniquement à informer sur le lieu de vote, elles ne sont pas nécessaires pour voter !!!

Que faut-il apporter au bureaux de vote ? 
  1. Les bureaux de vote sont ouverts de 7h00 du matin à 22h00 du soir.
  2. L’identification devant le personnel électoral se fait au moyen d’une carte d’identité ou d’un permis de conduire.

La note que nous recevions du ministère de l’Intérieur (la plupart d’entre nous ne la recevaient pas) n’est pas nécessaire pour voter, elle est uniquement à titre informatif !!!

Avec combien de notes votez-vous ?

Vous recevrez deux enveloppes :

Un pour la note jaune – pour l’élection directe du maire (Nir Crystal)

et le second pour la note blanche – pour sélectionner la liste du conseil municipal

(ק  Ra’ananim dirigé par Nir Crystal).

Assurez-vous de n’avoir pris qu’une seule note !!! de quelque nature, que ce soit et mettez-les dans une enveloppes, sinon l’enveloppe sera rejetée.

Et nos enfants, nos formidables soldats ?

Ils votent dans les bases. Après s’être identifiés auprès du personnel électoral, ils recevront des enveloppes comme vous mais contrairement à nous, ils recevront un billet jaune vierge et un billet blanc vierge.

Pourquoi sont-ils vides ? Parce que les troupes d’autres villes feront la queue derrière elles et qu’il n’est pas possible d’apporter toutes les notes de tout le pays dans chaque base.

Par conséquent : ils doivent écrire leur choix de leur écriture manuscrite.

Dans notre cas :

Nir Crystal – sur la note jaune,

ק Ra’ananim dirigé par Nir Crystal – sur le ticket blanc.

N’ajoutez rien d’autre que ce texte sur les notes.

Et surtout, le jour d’election est un jour férié. Il est conçu pour que nous allions tous voter et influencer notre avenir. Car seuls ceux qui votent ont une réelle influence.

Je vous invite à chosisez moi pour maire de Ra’anana et la liste de Ra’ananim (ק) sous ma direction pour le conseil municipal.

le vôtre,

Nir Crystal et la liste de Ra’ananim (ק)

Aller au contenu principal