Nir Crystal – CV

Nir Crystal – CV

Naissance : 1971 en Israël

Situation familiale : Marie + 3 enfants

Résumé professionnel:

– Vice-Président Marketing et Ventes de la société pharmaceutique Tzamal Bio-Pharma.

 – Vice-Président Marketing et Ventes du Herzliya Medical Center

 Directeur Marketing Assurances de Santé et Mutuelles de la Clalit Moushlam –

 – Directeur Marketing Régional et Services Clients de la région Dan-Peta’h Tikva de la Clalit

nir-crystal

Formation academique:

Centre de Management – Mention Excellente – MBA Spécialisation Marketing Management

Centre de Management – Mention Excellente – BA Marketing Management et Gestion des Ressources Humaines

Autres formations

  • Formation des Directeurs – Centre Israélien de Management

    Formation des Elus Locaux – Centre de Gouvernement Local de l’Université de Tel Aviv et Berl Katznelson

    Formation à la Médiation – Centre de Médiation A.D.R en collaboration avec la Clalit

    Formation Communication Porte-Parole et Relations Publiques – Université Bar Ilan en collaboration avec la Clalit

    Langues : Hébreu, Anglais, Français parlés couramment

Service Militaire

Lieutenant de Reserve de la Section de planification des ressources humaines de l’Unité de Liaison

Activités publiques benevoles

Membre du conseil municipal de la ville de Raanana (depuis novembre 2013)

Membre de 9 Commissions Municipales

  • Président de la Commission des Affaires Sociales

  • Président de la Commission d’Adoption de Soldats

    Membre des commissions Education, Programmation et Construction, Réduction de la Arnona, des Soutiens, de Sécurité, Promotion de la Condition de l’Enfant, de la Sécurité Routière, fondateur et dirigeant de la Commission de la Patrouille des Parents de Raanana s’occupant de la sécurité et sureté des jeunes de Raanana en mettant l’accent sur la diminution de la consommation de l’alcool et du tabagisme et pour la sécurité routière des vélos.

Promotion d'une large variete de projet pour les habitants de Raanana

  • Révolution des Services Postaux à Raanana

  • Gestion des problèmes de transport et mis en place du feu au niveau de l’échangeur Ben Gourion et de la route 531

  • Protestation contre le transfert de l’aéroport de Herzliya vers un nouvel endroit au nord dans les quartiers de Leva Park et de Kiryat Sharet et Neve Zemer

  • Lutte contre la taxe sur les installations d’eaux d’égouts économisant aux habitants 12,5 millions de shekels

  • Révolution de la transparence

  • Film vidéo des conseils municipaux

  • Travail de réflexion sur l’élaboration de pistes cyclables à Raanana

  • Travail de réflexion dans le domaine des unités de bénévoles de sécurité civile à Raanana

  • Projet éducatif pour les jeunes pour diminuer la consommation des jeunes d’alcool et de tabac et pour une circulation sure à vélo

  • Signature par 15000 personnes pour le soutien aux handicapés pour augmenter leur pension d’invalidité

  •  Projet pour le bien-être des survivants de la shoah et le bien-être des personnes âgées

  •  Projets combinés pour la récolte de dons pour les soldats de la base militaire “Baad 7” et pour soldats seuls

  • La “Maison de Benjie”

  •  Pompier de Tel Aviv : commandant de l’unité des adultes bénévoles 1995-2000

  • Et au total 15 années de bénévolat

Action publique

Action publique

Nir agit et fait depuis des années du bénévolat dans l’intérêt des habitants de Raanana

La patrouille des parents à Raanana

La patrouille des parents a été créée en 2008 par Nir Crystal et Tami Peled Hayoun a la demande du Maire de l’époque. Nir a agi en tant que responsable de cette patrouille jusqu’à fin juillet 2018 et a dû arrêter ses activités en tant que bénévole de la police du fait des élections au poste de Maire suivant le règlement de la police d’Israël. La patrouille fonctionne les fins de semaine, les congés scolaires et fêtes, aidant à réduire les comportements dangereux liés à la consommation d’alcool, de tabac et à la violence etc. En parallèle de nombreuses activités éducatives complémentaires ont été réalisées dans les écoles sur ces sujets. La patrouille de Raanana fonctionne sur un modèle spécifique comme unité de la garde civile et est considérée comme la meilleure de tout Israël. Au fil des années les bénévoles de la patrouilles ont plusieurs fois mérité de sauver des vies.

La révolution des services postaux de la ville

En 2014, le temps d’attente moyen à Raanana pour réceptionner un courrier était de 40 minutes. Le bureau de poste de la rue Opsterland était trop étroit pour accueillir le public, qui plus d’une fois a dû attendre en dehors de l’agence sous la chaleur ou sous la pluie.

J’ai initié une pétition pour l’amélioration du service que j’ai fait signer à des centaines d’habitants et avec laquelle je suis arrivé aussi à la Knesset et aux réunions avec la Poste d’Israël. Le résultat – une formidable collaboration avec la Poste d’Israël qui a mené a une révolution des services à Raanana. Le temps d’attente a baissé à seulement 9 minutes. A part les bureaux de poste ont été choisis 6 commerces distribuant les colis aux habitants. Les heures de travail ont été élargies, il est possible de commander un coursier jusqu’à la maison et bien sûr de prendre rdv sur internet. Aujourd’hui un grand nombre de ces services ont été étendus dans l’ensemble du pays.

The average waiting time is now only 9 minutes. In addition to the post offices, eight more businesses were selected to distribute packages to residents. The opening hours have been expanded, you can order a courier to your house and of course schedule an appointment on the Internet to co-ordinate pick up.  Today many postal services in Ra’anana are on a par with those around the country.

Le feu de signalisation au niveau de l'échangeur Ben Gourion et de la route 531

Bien avant que la route 531 soit reliée à la route 4 sud, quotidiennement des centaines de voitures circulaient sur le pont Ben Gourion de la route 531 en direction de l’est, tournaient à gauche sur le pont et descendaient de nouveau sur la 531 cette fois de l’ouest vers l’est. Le 14.7.2017 a lieu à nouveau un accident à cet endroit avec des dégâts irréparables sur le véhicule. 3eme accident dont j’étais témoin. Etant donne mon expérience en tant que commandant de l’unité des pompiers bénévoles de Tel Aviv j’ai compris qu’il y avait ici une répétition des accidents. J’ai heureusement réussi à le prouver à la Société des Transports et Infrastructures d’Israël après de nombreuses requêtes et efforts, mais ils ont pris le sujet très au sérieux. Le 19.7.2018 a été installé à cet endroit un feu de signalisation sauvant des vies quotidiennement.

Combat contre la taxe sur les installations d'eaux d'égout en 2015

En 2015 a été décidé d’imposer une taxe sur les installations d’eaux d’égout aux habitants. Le trésorier de la ville a expliqué au conseil qu’il s’agira de collecter auprès des habitants plus de 40 millions de shekels. Aucun calcul n’a été présenté aux membres du conseil et dès le premier instant il m’a été clair que la somme était excessive (au final ont été communiqué des chiffres s’élevant à 50 millions de shekels). J’ai combattu avec mon associé de l’époque, Hayim Brodye, incluant entre autres la signature des habitants une pétition, une manifestation, etc. A notre joie, en parallèle se déroulait une action collective contre la Mairie. Après de longues négociations avec la trésorière de la Mairie et la conseillère juridique la Mairie a décidé de renoncer à 25% de la collecte de la taxe sur les installations d’eaux d’égout représentant 12,5 millions de shekels soit une économie d’environ 640 shekels pour chaque famille de Raanana.

Enregistrement vidéo des conseils municipaux – révolution de la transparence

En février 2014, quelques mois après avoir été nommé membre du conseil, j’ai soumis la proposition de filmer et diffuser la réunion du conseil. A mes yeux transparence et comptes-rendus au public sont une obligation de base de tout membre élu, car je travaille pour le public. Le maire de l’époque. Zeev Bielski, a proposé de nommer une commission pour vérifier ce sujet mais dans les faits ce sujet n’a pas avance ! A nouveau j’ai soumis une proposition en 2015, et elle a été rejetée à la majorité. Je suis revenu à la charge en 2017 et à nouveau la coalition a rejeté la proposition. A la première réunion du conseil présidé par Eytan Ginzburg au mois de mars 2018 j’ai à nouveau soulevé le sujet, et cette fois c’était gagné … car qui peut s’opposer à ce qui est bon pour le public durant une année électorale ? Cette fois, afin de m’éviter un échec embarrassant sur ce sujet en tant que membre de l’opposition durant une année d’élection, le Maire temporaire a annoncé (alors que les autres fois il a voté contre) qu’il n’y a pas lieu de procéder à un vote et que les réunions seront dorénavant filmées. C’est ainsi que doit fonctionner un régime démocratique transparent, ouvert et accessible au public. C’est ma vision et ce ne que le début de la révolution dans la transparence que je prévois dans Raanana.  

Opposition to the relocation of the Herzliya airport to an area north of Ra'anana

For years there has been talk about moving Herzliya Airport from its present location, one of the alternatives being in the Sharon area to the site northwest of Ra’anana’s “garbage mountain”.  We are talking about  a total of 120,000 departures and landings a year, approximately 330 departures and landings per day, Ra’anana’s quality of life would be seriously threatened in neighborhoods such as Neve Zemer, Kiryat Sharet, Lev Hapark and Neot Uzi. To this end, as Ra’anana’s representative I joined the regional headquarters, fighting to end this proposal, led by the Regional Council of Hof Hasharon, headed by Mr. Eli Bracha together with representatives of many of the nearby communities such as Batzra and Bnei Zion. We signed a petition, held a large demonstration and held many meetings, and in the past few days we were informed that this plan has been dropped from the agenda regarding our region.

Activities for Holocaust survivors, lone soldiers, the elderly and more.

The finest of all the projects in which I have taken part in recent years for the elderly, Holocaust survivors and soldiers, is the collaboration  between the Holocaust survivors and cadets of the officers’ course at Training Base 7. Let’s go back to the beginning –  A few years ago, at the end of the Holocaust Memorial Day ceremony, I approached one of the survivors of the Holocaust and thanked her for sharing her story with the audience. “To be a free people in our country – that is the whole story” she replied and tuned to go home. I was not able to get that sentence out of my head.  It led me to initiate a project of shared experiences between the cadets of the officers’ course at Training Base 7, the unit that Ra’anana adopted, and the Holocaust survivors. Together with the Department of Social Services and the Command at Training Base 7, we held several joint events: Hanukkah candle lighting and individual meetings of cadets with survivors in their homes in Raanana. But the highlight was the participation of Holocaust survivors in the graduation ceremony of the officers’ training course at the 7th Training Base in the Negev, in the presence of the IDF’s Chief Communications Officer and Chief of Staff.  During the visit, they planted the “Raanana Garden”, which we donated to Raanana as the adoptive city. Seven olive trees were planted in the garden in honor of the 70th anniversary of the State of Israel and 70 for the Signal Corps and the Base # 7. During the visit, Holocaust survivors also visited the Yad Vashem special training room at the Base.  Excitement was at its height at the end during the final parade. Miriam, a Holocaust survivor who sat next to me, was so moved when the squad of flag-bearers passed us, followed by the IDF orchestra, she exclaimed “Now I want to say – Damn  them” (the Nazis of course).  And all I had to say to her was … “For that reason, I wanted to bring you here.” I felt that I had come full circle by giving  our dear Holocaust survivors the enjoyable experience of “being a free people in our country” together with the new officers.

Bicycles

The finest of all the projects in which I have taken part in recent years for the elderly, Holocaust survivors and soldiers, is the collaboration  between the Holocaust survivors and cadets of the officers’ course at Training Base 7. Let’s go back to the beginning –  A few years ago, at the end of the Holocaust Memorial Day ceremony, I approached one of the survivors of the Holocaust and thanked her for sharing her story with the audience. “To be a free people in our country – that is the whole story” she replied and tuned to go home. I was not able to get that sentence out of my head.  It led me to initiate a project of shared experiences between the cadets of the officers’ course at Training Base 7, the unit that Ra’anana adopted, and the Holocaust survivors. Together with the Department of Social Services and the Command at Training Base 7, we held several joint events: Hanukkah candle lighting and individual meetings of cadets with survivors in their homes in Raanana. But the highlight was the participation of Holocaust survivors in the graduation ceremony of the officers’ training course at the 7th Training Base in the Negev, in the presence of the IDF’s Chief Communications Officer and Chief of Staff.  During the visit, they planted the “Raanana Garden”, which we donated to Raanana as the adoptive city. Seven olive trees were planted in the garden in honor of the 70th anniversary of the State of Israel and 70 for the Signal Corps and the Base # 7. During the visit, Holocaust survivors also visited the Yad Vashem special training room at the Base.  Excitement was at its height at the end during the final parade. Miriam, a Holocaust survivor who sat next to me, was so moved when the squad of flag-bearers passed us, followed by the IDF orchestra, she exclaimed “Now I want to say – Damn  them” (the Nazis of course).  And all I had to say to her was … “For that reason, I wanted to bring you here.” I felt that I had come full circle by giving  our dear Holocaust survivors the enjoyable experience of “being a free people in our country” together with the new officers.

The municipal budget

Having 18 years of experience in senior managerial positions in the private and public sectors, I am well versed in municipal budgeting.  It was this economic background that led me to initiate the struggle against the storm drain levy that saved us all 12.5 million shekels (see above) and to reduce a loan that the municipality took three years ago without presenting sources for repayment, that was due to be completed only in 2020. As a member of the opposition during my current term, I made sure to point out discrepancies in the management of the municipal budget and also to offer alternatives and better economic management for Raanana, to the best of my professional understandingOne example: For about 8 years, there has been a plan for paving bicycle routes in the city.  As of now not even 25% have been paved. With better planning of the budget from different sources, we could have completed the paving of safe bicycle routes throughout the city a few years ago, thereby preventing accidents and injury. This is one example of a project that I plan to implement within 3 years.

Ra’anana is returning to the top